Ma poubelle dégueule [Less Waste #1]

J’ai toujours eu un petit côté écolo.

Déjà adolescente, je ne pouvais m’empêcher de veiller à ce qu’après une soirée ou une fête, les poubelles soient bien triées (le plastique et le carton au recyclage, les cadavres de bouteille au récup verre !), quitte à plonger mes mains dedans, entre verres et assiettes en plastiques sales et restes de nourriture. Je passais un peu pour la psychorigide (assumée) de la bande.

Un dossier à lire en ligne, hors de question pour moi d’imprimer 40 feuilles pour le seul confort de mes yeux.

Deux exemples parmi tant d’autres qui ne font pas de moi une écolo pure et dure mais qui laissaient déjà transparaitre mon intérêt pour le sujet.

En devenant maman, ce trait de caractère s’est amplifié. Aujourd’hui je m’inquiète pour l’avenir de ma puce, pour la planète dans laquelle elle et ses enfants grandiront. Je sais, ça fait cliché et pourtant c’est bien ce que je ressens…

Il y a quelque temps j’ai eu le déclic au moment de descendre les poubelles. J’ai été impressionnée, ou plutôt choquée, par le volume de déchets que notre petite famille produit en une semaine. On est seulement trois et notre poubelle explose !

C’est pourquoi j’ai décidé de commencer à mettre en application certains principes du « Less Waste » (Moins de déchet). Je vais parler de « Less Waste » et non de « Zero Waste » car j’ai conscience qu’aujourd’hui ce mode de vie promu dans le monde entier par Bea Johnson dans son livre « Zéro déchet – 100 astuces pour alléger sa vie » n’est pas à ma portée pour le moment…. Il demande un temps conséquent de mise en place, et surtout l’adoption et la participation active de chaque membre de la famille.

Dans un premier temps, je vais donc me concentrer sur le fait de produire moins de déchets en changeant certaines de nos habitudes de consommation à la maison comme à l’extérieur, petit à petit, et voir ce que cela donne dans le temps.

Je veux prendre le temps de chercher et tester des solutions alternatives afin de conserver celles qui nous conviennent. Comme on dit « Rome ne s’est pas faite en un jour ».

Je me dis aussi que c’est une bonne chose de commencer dès à présent, tant que Mlle R est encore petite. Ces bonnes habitudes de consommation seront facilement intégrées comme ça.

Less waste

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

 1ère étape : J’analyse le contenu de notre poubelle

La partie la moins sympa de l’histoire…

Je vous épargne la photo ;)

2ème étape : Je catégorise / priorise

En restant raisonnable. Pas besoin de viser trop haut dès le début au risque de lâcher l’affaire rapidement…

[Pas de changement pour le moment]

* Les couches : Je ne suis pas prête, niveau organisation, à passer aux couches lavables.
* Mouchoirs : M.P, le plus gros consommateur (et de loin!) de la famille refuse de passer aux mouchoirs en tissus… Pas hygiénique tout ça tout ça…
* Bouteille de lait de croissance : Je ne vois pas de substitut pour le moment.
* Produit à lentilles : On verra plus tard, je ne le sens pas pour l’instant.

[Des alternatives sont possibles, mais restent à tester]

* Coton et Coton-tiges
* Bidon de lessive
* Bidon d’adoucissant
* Flacon de shampoing / gel douche / démêlant
* Déodorant
* Démaquillant
* Emballages de fruit et légume en tous genre (poche plastique, barquette en carton ou en polystyrène,…)
* Épluchures de fruit et légumes : Cela représente en moyenne 30% de nos déchets, c’est fou non? La solution serait le compost, mais j’attends qu’on ait aménagé dans la maison pour m’y mettre. Après si vous êtes en appartement et que vous avez un balcon, allez-y! Vous aurez ainsi un bon engrais pour vos tomates cerises, tomates qui seront bien rouges pour les apéros, apéros qui vous permettront de vous relaxer autour d’un bon petit verre de vin blanc bien frais ! Vous voyez que le Less Waste a du bon ;)
* Emballages plastiques et cartons divers (de yaourt, jambon de pays, farine, sucre,…)
* Boites de conserves

[Le changement, c’est maintenant !]

* Sopalin : La plupart du sopalin consommé chez nous l’est pendant nos repas où ils font office de serviettes. Exit le sopalin, bienvenues nos vieilles serviettes de table en tissus.
* Publicité / prospectus : Sticker stop-pub collé sur ma boite aux lettres. Je sais que la copropriété n’aime pas trop ça, mais je passe outre.

A très vite pour mes premiers tests de solutions alternatives.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments on Ma poubelle dégueule [Less Waste #1]

  1. Magicelites
    20 mai 2016 at 12 h 28 min (1 année ago)

    C’est très difficile de changer ses habitudes surtout convaincre le reste de la faille mais toi au moins tu as la volonté et l’initiative. C’est bien et je t’encourage. Nous, on trie seulement et on ne mélange pas les ordures mais personne ne songe à renoncer au confort

    Répondre
  2. Audrey
    19 avril 2016 at 12 h 28 min (2 années ago)

    Contente de lire cet article dont je partage les avis !

    Petite astuce de mon chéri : on met toutes nos épluchures dans les plantes vertes ! plus besoin d’engrais et mes plantes sont magnifiques !
    Sinon on a mis un bac potager sur notre petit balcon fabriqué par Fabien pour y planter des légumes !

    Je vais adopter les serviettes tissus dès ce week end !
    Et pour le coton, il existe les lingettes en tissus en forme de coton lavables, bio qui sont au top !

    Bises

    Répondre
    • Sarah
      19 avril 2016 at 13 h 17 min (2 années ago)

      J’ai justement commandé des lingettes « démaquillage » lavables chez Lamazuna. Test en cours ! Je ferai un bilan sur le blog dans quelques semaines ;)

      Répondre
  3. Aurélie
    9 avril 2016 at 13 h 31 min (2 années ago)

    Cool on a deja des choses en place chez nous alors !
    Au quotidien c’est deja serviettes de table en tissu et on a aussi adopté depuis longtemps le stop pub sans regret !
    Je m’intéresse de plus en plus aux couches écologiques qui restent jetables mais sont moins nocives pour les fesses et pour l’environnement. On utilise 0 lingettes, que du coton, eau et liniment. Et Apres le repas c’est le bon vieux gant qui permet de se nettoyer !! Batte de voir tes prochaines idées ! C’est clair que le volume couches est impressionnant dans les poubelles et Apres c’est le volume de la poubelle recyclage qui est impressionnant aussi. Meme si Ca se recycle ils pourraient limiter certains sur emballages !!

    Répondre
    • Sarah
      11 avril 2016 at 9 h 36 min (2 années ago)

      Moi aussi je me suis intéressée aux couches plus écologiques (mais jetables :/). J’ai testé pendant quelques mois les couches Naty. J’en parle bientôt sur le blog !

      Répondre

Commenter